Reportage (fr)

 

 

Jacques Bungert et Franck Riboud entourent Helen Alfredsson

Helen Alfredsson remporte l’Evian Masters, triplé historique

Beaucoup d’émotion pour cette quinzième édition qui récompense la première triple championne de l’Evian Masters. A 42 ans, Helen Alfredsson l’emporte après quatre tours d’une compétition très serrée entre les meilleures joueuses du monde, suivis de 3 trous de play-off !

Sur le parcours très sélectif de l’Evian Masters Golf Club, la compétition s’est déroulée dans des conditions optimales, offrant un véritable chassé-croisé sur ce final entre la jeune Coréeene Na-Yeon Choi, la Brésilienne Angela Park et la Suédoise et Ambassadrice 2008 du tournoi, Helen Alfredsson.

Au dernier trou, les trois joueuses égalisent à 273 (-15) sous le par. Il faut attendre trois trous de play-off pour départager les championnes. Angela Park est la première à quitter la partie, elle joue le par alors que ses partenaires signent un birdie. Puis c’est au tour de Na-Yeon Choi de céder devant la rage de vaincre d’Helen Alfredsson.

A l’issue de cette incroyable journée de suspense, la suédoise soulève donc à nouveau le trophée dans ce lieu magique, quinze années après sa première victoire, et dix après sa deuxième. Trois victoires à son palmarès, trois trous de play-off et un record du parcours à 63 (-9) : Helen Alfredsson a fait beaucoup plus que d’écrire une simple page de l’histoire de l’Evian Masters.

A tout juste 21 ans, la coréenne Na-Yeon Choi s’octroie la deuxième marche du podium, suivie d’Angela Park, elle aussi 20 ans. Un scénario parfait pour un final très sportif, digne d’un tournoi devenu en 15 éditions le plus grand tournoi du monde avec l’US Open.

Le Point.fr, Christophe Gaillard

 

La sueca Helen Alfredsson, líder tras la primera ronda del Sybase Classic

La sueca Helen Alfredsson consigue situarse en primera posición del Sybase Classic, incluido en el circuito de la LPGA de golf, al finalizar la primera ronda del torneo. La sueca Helen Alfredsson consigue situarse en primera posición del Sybase Classic, incluido en el circuito de la LPGA de golf, al finalizar la primera ronda del torneo.

Alfredsson firmó una tarjeta de 62 golpes -diez bajo el par del Upper Montclair Country Club de Clifton (Nueva Jersey)- tras embocar nueve ‘birdies’, un ‘eagle’ y tan solo un ‘bogey’.

Tras Alfredsson está la estadounidense Brittany Lincicome con dos golpes más y, en tercera posición, la noruega Suzann Pettersen con un total de 65 tantos.

La ganadora del torneo del año pasado, la mexicana Lorena Ochoa, no logró pasar del puesto 25 tras la primera ronda con una tarjeta de 71 golpes (-1).

El Sybase Classic de golf está dotado con 2 millones de dólares en premios, según informa la organización de la PGA.

– Clasificación tras la primera ronda:

.1. Helen Alfredsson (SWE) 62 (-10)

.2. Brittany Lincicome (USA) 64

.3. Suzann Pettersen (NOR) 65

.4. Ji Young Oh (KOR) 66

.5. Hee Young Park (KOR) 67

.+. Katherine Hull (AUS) 67

.7. In-Kyung Kim (KOR) 68

.+. Brittany Lang (USA) 68

.9. Jee Young Lee (KOR) 69

.+. Jiyai Shin (KOR) 69

.+. Hye Jung Choi (KOR) 69

.+. Marcy Hart (USA) 69

—–

25. Lorena Ochoa (MEX) 71

42. Marisa Baena (COL) 72

60. Angela Park (BRA) 73.

Agencia EFE |  15/5/2009 |

 

Helen Alfredsson triple la mise !

Une 15ème édition riche en émotions : dernier Evian Masters pour Annika Sörenstam (double vainqueur en 2000 et 2002) et 3ème victoire d’Helen Alfredsson en terre haut-savoyarde après 1994 et 1998. Historique ! La sympathique Suédoise remporte l’édition 2008 après avoir battu le record du parcours le vendredi (63) et au terme d’un difficile play-off à 3 contre la Brésilienne Angela Park et la Coréenne Na Yeon Choi, le dimanche.

u micro, le belle Helen Alfredsson revient sur cette victoire avec une grande et forte émotion : ”je n’ai pas les mots justes… Ce tournoi est vraiment spécial pour moi. Avoir été capable de gagner 10 ans après ma première victoire n’a pas été facile, ça a été très émouvant. J’adore l’Evian Masters et je n’ai ici que des bons souvenirs. c’est un tournoi extraordinaire”.

Alpeo